Afflux massif d'étudiants en psychologie

Les amphis sont engorgés, pleins comme des oeufs. Certains ne peuvent même plus accueillir tous les étudiants lors des cours ! Sans compter les problèmes que cela posera aussi pour les stages et les promoteurs. Les étudiants et les doyens de ces universités se plaignent. A raison puisque cela nuit grandement à la qualité de l'enseignement. Il faut trouver une solution rapide. Et pourquoi pas invoquer "le risque pour la santé" comme cela avait été le cas, en son temps, lorsque le même problème s'était posé pour les facultés de médecine vétérinaire? 

Découvrez le texte de mon intervention et la réponse du Ministre, en séance plénière du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles date du 28 novembre 2018, en cliquant ici  (pages 8 et 9 du document pdf).

 

Mon intervention en vidéo

 

Inscription newsletter

picto form

Restez informé des dernières actualités de Gilles Mouyard.

Galerie photos

galerie photos picto

Suivez mes activés en images

Découvrir