Refinancer les universités : le ministre balaie directement une solution

Il y aurait plus ou moins dix fois plus d'élèves non-résidents dans nos universités et facultés que d'étudiants belges qui vont faire des études à l'étranger. On voit qu'il n'y a pas du tout d'égalité en la matière. Ces élèves engendrent un coût supplémentaire. Or, le besoin d'un refinancement est urgent.

Solution proposée par deux professeurs:faire porter une partie de la charge supérieure à ces élèves. Une partie des fonds servirait à créer des bourses pour nos étudiants. L'idée vaut ce qu'elle vaut, elle n'est nullement saugrenue.

Elle offre en tout cas une piste de réflexion. Piste que j'ai soumis au ministre de tutelle en séance plénière sous forme de question d'actualité.

Mais la réponse fut limpide, lapidaire même: un refus direct et catégorique. Est-on vraiment en mesure de balayer toute piste éventuelle comme cela, d'un revers de la main? 

 

Découvrez le texte de mon intervention et la réponse du Ministre, en séance plénière du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles date du 12 décembre 2018, en cliquant ici   (page 28 du document pdf).

 

Mon intervention en vidéo

 

Inscription newsletter

picto form

Restez informé des dernières actualités de Gilles Mouyard.

Galerie photos

galerie photos picto

Suivez mes activés en images

Découvrir