La problématique des "élèves fantômes"

Il y a encore trop d'élèves "fantômes". C'est ainsi qu'on appelle les enfants en âge de scolarité obligatoire mais n'étant inscrit dans aucun établissement scolaire. Lorsqu'ils sont repérés, identifiés, une série de mesure officielle est appliquées afin de déterminer la raison de l'absence d'inscription. Parfois, il y a une explication rationnelle, un enfant de diplomate qui suit les cours à l'étranger par exemple, mais dans de nombreux cas, il y a un vrai problème, à savoir que l'enfant ne suit aucune scolarité!

Dans sa réponse, la Ministre de l'Education m'a promis des chiffres plus récents mais reconnait rencontrer une vraie difficulté administrative pour recenser les élèves fantômes. Et pourquoi ne pourrait-on trouver un système qui permet de croiser directement les données du registre national avec celles des écoles? 

 

Découvrez le texte de mon intervention et la réponse du Ministre, en séance plénière du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles date du 5 février 2019, en cliquant ici   (pages 15 et 16 du document pdf).

Inscription newsletter

picto form

Restez informé des dernières actualités de Gilles Mouyard.

Galerie photos

galerie photos picto

Suivez mes activés en images

Découvrir